Bienvenue sur le Forum Partages et Edification Chrétienne
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-49%
Le deal à ne pas rater :
Abattant WC avec fermeture en douceur HIMIMI
21.83 € 42.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Porter le fardeau de notre frère ?

Aller en bas 
AuteurMessage
jean/66



Nombre de messages : 27
Localisation : France/66
Date d'inscription : 28/02/2005

Porter le fardeau de notre frère ? Empty
MessageSujet: Porter le fardeau de notre frère ?   Porter le fardeau de notre frère ? EmptyMer 14 Déc à 16:29

Oui, voila ce que nous devrions faire !
Pourquoi? tout simplement parce que Jésus nous l'avez ordonné:
"Aidez-vous les uns les autres à porter vos fardeaux: vous obéissez ainsi à la loi du Christ". -Galates 6:2-

Pour plaire à Dieu, chacun de nous doit cultiver la maîtrise de soi, mais nous sommes assurés du soutien de nos frères et soeurs chrétiens.
Certes, il revient à chacun de porter sa charge en ce qui concerne les responsabilités, mais nous sommes encouragés à nous épauler les uns les autres dans notre bataille contre nos faiblesses.

Chérissons le père, la mère, le conjoint ou l'ami qui nous retient d'aller où nous ne devrions pas aller, de regarder ce que nous ne devrions pas regarder, ou de faire ce que nous ne devrions pas faire.
Celui-là, celle-là, nous aide à être maîtres de nous-mêmes, à dire non.

En tant que chrétiens, tous nous cultivons la maîtrise de soi à un degré élevé, mais nous estimons peut-être avoir encore beaucoup de progrès à faire sur le plan personnel. Soyons résolus à mieux nous maîtriser, autant qu'on peut raisonnablement l'attendre d'humains imparfaits et aidons nos compagnons à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
medico

medico

Nombre de messages : 287
Localisation : thonon les bains
Date d'inscription : 28/03/2005

Porter le fardeau de notre frère ? Empty
MessageSujet: Re: Porter le fardeau de notre frère ?   Porter le fardeau de notre frère ? EmptyJeu 15 Déc à 12:31

bonjour concernant les fardeaux.

lire Dans les Écritures, plusieurs termes hébreux et grecs sont employés au sens de “ fardeau ” ou de “ charge ”, désignant parfois ce qui est porté, mais aussi, souvent, des notions abstraites comme la responsabilité, la culpabilité ou un message de Dieu. En règle générale, on considère un fardeau comme une charge lourde. Parmi les diverses racines hébraïques liées aux fardeaux et aux charges, l’une (kavédh) signifie fondamentalement “ être lourd ”. (Gn 18:20 ; voir aussi 1S 4:18 ; Ex 10:14.) Une autre, le verbe nasa´, signifie “ installer (ou : lever, monter, soulever), transporter ” (Gn 45:19 ; 47:30), et c’est la racine de massa´, traduit par “ fardeau, chose qu’on a à porter (charge) ”. (2Ch 35:3 ; Nb 4:15.) Le verbe saval, traduit par ‘ porter des fardeaux ’ en Genèse 49:15, est apparenté à sabbal (“ porteur de fardeaux ” [Ne 4:10]) et à sévèl (“ fardeau ” [Ne 4:17], “ service obligatoire ” [1R 11:28
Un “ fardeau ” peut être une lourde responsabilité imposée par le Christ (Ré 2:24). L’esprit saint et le collège central des chrétiens jugèrent bon de ne pas ajouter aux chrétiens d’autre “ fardeau ” que les choses nécessaires, à savoir ‘ s’abstenir des choses sacrifiées aux idoles, et du sang, et de ce qui est étouffé, et de la fornication ’. — Ac 15:28, 29.

Dans un autre sens, Paul assura aux Corinthiens qu’il ne deviendrait pas un fardeau pour eux et qu’il ne cherchait pas leurs biens, mais que ‘ très volontiers il dépenserait tout ce qu’il avait et serait entièrement dépensé ’ pour leurs âmes (2Co 12:14-18). Apôtre de Christ, Paul aurait pu légitimement être un “ fardeau coûteux ” pour les chrétiens de Thessalonique. Toutefois, il ne s’était pas même permis de manger gratuitement la nourriture de personne, et il pouvait leur rappeler que ‘ dans le labeur et la peine il avait travaillé nuit et jour pour n’imposer de fardeau coûteux à aucun d’entre eux ’, et cela, non parce qu’il n’avait pas le pouvoir de le faire, mais pour servir d’exemple qu’ils puissent imiter. — 2Th 3:7-10.

Jésus fustigea les scribes et les Pharisiens, en ces termes : “ Ils lient de lourdes charges et les posent sur les épaules des hommes, mais eux-mêmes ne veulent pas les bouger du doigt. ” (Mt 23:2, 4). Selon toute apparence, Jésus faisait allusion aux règles minutieuses et aux traditions pesantes dont ces hommes chargeaient le commun peuple, sans être disposés à supprimer la moindre petite prescrïption pour lui faciliter les choses. — Mt 23:13, 23, 24.
Revenir en haut Aller en bas
http://64719.aceboad.fr/
 
Porter le fardeau de notre frère ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’entrave à notre réalisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
partages et édification chrétienne :: PARTAGES :: REFLEXION ET ECHANGE-
Sauter vers: